30px; }
Welcome Visitor:

CQFR N°42 Départ de Stéphane Herveux

Onglets principaux

Texte: 

Après 15 ans de bons et loyaux services à Laxou où il était déjà à ce poste à responsabilités, Stéphane Herueux a décidé de se lancer un nouveau challenge en acceptant le poste à Épinal. « J’avais besoin de sortir de ma zone de confort », dit-il assis derrière son nouveau bureau à la mairie spinalienne. Pourtant, son poste précédent n’avait rien d’un long fleuve tranquille selon ses dires. « C’est l’une des rares villes en France à avoir deux zones sensibles prioritaires (ZSP). » Durant ces 15 années, il a été confronté à tous les degrés de la délinquance urbaine, « jusqu’à l’homicide ».

Des activités annexes

À Laxou, la police municipale est considérée comme primo intervenante, « nous étions les premiers sur toutes les interventions, c’est le rôle même de la police de proximité », avance l’officier. La police de proximité, ça le connaît puisqu’il rédige un mémoire sur la redéfinition de cette police. Parce qu’en parallèle à sa carrière de policier, Stéphane Herueux a repris ses études de droit à la faculté de Nancy. Depuis trois ans, il mène de front sa profession de policier et sa licence de droit, il suit les cours à distance ou sur les bancs de l’université. Et jusqu’à son intégration récente à Épinal, l’officier était également juriste d’un syndicat de police pendant 4 ans. « J’y ai pris beaucoup de plaisir, mais ça prend beaucoup de temps et avec ce nouveau défi qu’est Épinal, je ne pouvais pas continuer », explique le nouveau chef.

En revanche, Stéphane Herueux continue d’être instructeur à l’école de police de Nancy. « Je forme des gardiens qui viennent d’obtenir leur concours, des agents en remise à niveau et des futurs chefs de service. » Et il prépare le concours de directeur de police municipale qui « correspond au grade de commissaire ». Comment fait-il pour gérer toutes ces activités annexes ? « Je dors très peu », confie-t-il en souriant, quatre heures par nuit lui suffisent. De sa vie privée, il ne dira mot, consigne de la préfecture par mesure de sécurité.

Équilibre en prévention et répression

Originaire de Nancy, il a été affecté pour son premier poste à Maxéville après l’obtention de son concours en 98, pour ensuite filer en direction de Saint-Dizier (Haute-Marne) avec son quartier sensible du Vert-Bois. Tout au long de son parcours professionnel, il a connu la délinquance urbaine. « À Épinal, ce n’est pas le même type de délinquance, on est plus sur de la dégradation de biens, même des biens publics, j’étais assez surpris ».

L’important pour l’officier est de trouver un équilibre entre prévention et répression. « C’est quelque chose de capital, on ne peut pas être uniquement dans la prévention ni dans la répression. Michel Heinrich est plus tourné vers la prévention des risques. Il ne veut pas d’une police ‘’tout répressif’’.» D’ailleurs, la police municipale spinalienne n’est pas équipée d’armes létales.

L’objectif de Stéphane Herueux est de valoriser la police municipale. « Je ne suis pas là pour faire la révolution mais pour faire évoluer les choses. »

Articles similaires

Marché campagnard 2012

Texte: 

Le marché campagnard organisé par la St genèse association de Laxou.

Pour ce 4ième marché campagnard à Laxou, nous avons eu quelques frayeurs en début de matinée lors de la mise en place des stands à cause des bourrasques de vents.

Il y eut malheureusement des exposants qui ont subi des dommages matériels, chute de tableau pour Colette NAVET qui a décidé de plier bagage suivi par deux autres exposants.

Il faut signaler que le temps était menaçant jusqu'au déjeûner et puis par miracle par rapport à l'édition 2011, le soleil est arrivé pour rester jusq'à la fin de l'après-midi.

Le maire Laurent Garcia a tenu à remercier l'association pour cette organisation gigantesque. D'autres personnalités étaient présents comme Christophe gérardot qui est resté toute la journée ou Pierre Baumann.

Il y avait cette année de nouveaux exposants comme Noëlla CAILLY une romancière qui proposait des romans de la région. Elle nous vient de Tomblaine et son dernier ouvrage "les tourbillons de la vie" paru au mois de mars était à l'honneur sur le stand.

Du côté de la salle monta, j'ai pu faire la connaissance de remy Lucas un artiste qui nous a effectuer une démonstration de fabrication d'outils. L'association Ayud'art et son commerce équitable, Henry Thierry un fileur de verre venu de baccarat, Eric Pierrot producteur biologique, la maison Migot pour les vins des côtes de Toul, l'association du comité de jumelage de Laxou, costumes et traditions en Lorraine, le gaec de l'altiplano, victoire Klober, fabienne Guises, Simone Dezavelle, Corinne Renaud, Serge Roux, atelier des dentelles cambovidiennes proposaient des produits locaux.

Je publierai par la suite un article sur chaque participant. Je n'oublie pas non de citer les chettas de la vôge de xertigny qui ont animé la journée avec les musiciens André à l'accordéon et gérard au clavier et chant.

A  l’origine, le groupe était constitué  de  conscrits  qui avaient mis sur pied une pièce de théâtre durant l’hiver. ils ont ensuite voulu poursuivre une activité .

En 1958 ils s’appelaient « l’amicale des jeunes de la Vôge » puis par la suite  le groupe folklorique « les Chettas de la Vôge » qui tout au long de ces décennies  perpétue, par la musique et les danses, la culture et les traditions héritage précieux de nos aînés.

Les costumes sont de conception simple, aux teintes plutôt sombres, d’une grande sobriété dans l’ensemble.

Plus la terre est rude, plus les traditions ont des raisons de se maintenir. Nous avons pu en effet, malgré la guerre qui détruisit presque totalement la région, retrouver les costumes traditionnels.

Ils expliquent à leur manière la vie des Vosgiens et représentent un terroir qui ne doit jamais disparaître.

Maintenant en tant qu'animateur, j'ai trouvé dommage de n'avoir pas pu mettre davantage en avant les exposants durant la journée. Il faudrait repnser autrement la sonorisation extérieur. Nous avons à disinvitant chaque expospLepar la même occasion, cela aurait permis d'animer la journée car le coeur du marché campagnard c'est toute de même la scène.

Certes il y avait André et gérard pour la partie musical, mais cela n'a pas retenu les viviteurs. Il est possible d'utiliser la scène pour justement que ce soit un lieu où les visiteurs doivent s'arrêter pour découvrir soit un exposant soit un spectacle.

Merci donc à Gaston Uhlen et Guy Vancon d'avoir fait appel à kts dancing pour animer ce marché campagnard.

En conclusion, l'édition du 4ième marché campgnard a été un succès au niveau de l'organistaion. Je vouss propose donc de retrouver ce reportage vidéo d'une durée de 20 minutes et dans les jours suivants, nous ferons un portrait de chaque participant en détail. Merci de noter cet article pour me permettre d'améliorer la rédaction.

Voir le marché campagnard 2010 ici