30px; }
Welcome Visitor:

Vandoeuvre

CQFR N°47 soirée latina fiesta #10

CQFR N°18 - CRIL54 Les défis de l'écriture

CQFR N°8 - Soirée salsa N° 9 vandoeuvre

La femme berbère à la douëra, conférence-débat animée par fatima Cherfa-Turpin

Texte: 

Quelle demeure plus adaptée au statut de la femme dans les sociétés traditionnelles en l'ocurrence la Kabylie, que la douëra ? C'était dimanche, journée de la journée de la femme et l'association de la culture berbère (ACB54) avait invité Fatima Cherfa-Turpin, chercheuse en anthropologie du droit et auteure de l'ouvrage "La condition juridique de la femme rurale en Kabylie".

Plusieurs femmes kabyles d'ACB54 ont accepté de livrer leur témoignages, leur parcours dans un petit film réalisé par kts production qui a succédé à la conférence-débat animée par fatima Cherfa-Turpin. L'après-midi s'est conclu par la dégustation de spécialités salées ou sucrées préparées par les mamans kabyles.

Article de l'est

ACB54 - Nouvel an berbère 2012

Texte: 

L’ACB54 fête Yennayer 2962 avec repas et musique, le 13 janvier 2012 à 20h, la salle des fêtes de Vandoeuvre.

Comme chaque année, l’Association de Culture Berbère de Meurthe et Moselle (ACB54) organise une soirée pour tous publics à l’occasion du nouvel an berbère.

 

Cette fête annuelle met en exergue les valeurs traditionnelle d’échange et de partage.

C’est aussi l’occasion pour tous de découvrir une culture nord-africaine ancrée dans des traditions républicaines et laïques. Tarifs : Adhérents 12€, Non adhérents 15€ Gratuit pour les enfants de moins de 6 ans Location :Acb54 , Fnac Le nouvel an berbère 2012 sera marqué par deux temps forts - Apéritif de lancement de la semaine du nouvel an mercredi 11 janvier 11 h à la Douera (2, Rue du Lion d’Or à Malzéville) en présence des restaurateurs participants. Toute cette semaine et dans toute l’agglomération, l’événement sera promu dans ces établissements gastronomiques ; - Soirée repas-concert de YENNAYER vendredi 13 janvier 20 h à la salle des fêtes de Vandoeuvre en musique avec : - le groupe de chants "Tighri Uzar", - le chanteur Zaher - le groupe de danse de l’ACB 54 Yennayer dans le cadre des 20 ans de l’ACB - 1992 / 2012 Notre association s’apprête à célébrer ses 20 années d’existence. Au cours de toutes ses années d’engagement pour la pluralité, de présence dans la cité, d’interpellation des pouvoirs et des élus, d’indignation face à l’injustice que subissent des personnes et des peuples, l’Acb54 a tenu dans ses constantes et ses valeurs. Elle a été constante et sans concession quand il s’agissait de défendre les valeurs de la République, la liberté, l’égalité, la laïcité, la solidarité. Elle a été constante quand il s’agissait de prendre part dans la lutte contre le racisme et les discriminations. Elle a été constante quand il s’agissait de défendre la culture et les valeurs berbères. Elle l’a été et le sera pour les années futures à chaque fois que l’une ou l’autre de ces valeurs est malmenée. Ces fortes convictions qui ont forgé l’esprit de notre association doivent continuer à animer notre action globale. Elles sont encore plus nécessaires en ces temps de crise qui bouleversent l’équilibre du « vivre ensemble ». Programme 2012 inscrit sous le thème "les mémoires" C’est sous cet angle que nous avons inscrit notre programme d’action 2012 qui a pour thème « les mémoires ». Sans prétendre occuper la place qui revient aux historiens et aux chercheurs, nous souhaitons apporter notre contribution à la compréhension et l’appropriation « des mémoires » dans leurs singularités. Toutes nos actions feront appel à la mémoire et nous ouvrirons l’année 2012 par « Yennayer », le jour de l’an berbère. Cette célébration est plus qu’un rite ; c’est un moment qui renvoie à l’exigence de solidarité, de partage et d’hospitalité. Cette fête, fédératrice des berbères à travers le monde, est un moment de joie réunissant familles et amis pour aborder la course de toute une année.

La BD autrement

Texte: 

Reportage vidéo sur la BD autrement sur vandoeuvre. C'était l'époque où j'étais partout afin de me faire connaître mais aussi pour acquérir de l'expérience et du contenu pour ma futur WEBTV. dans ce genre de reportage, il n'y a pas d'action c'est culturel. Aujourd'hui, je me souviens plus le contenu exacte du reportage, je ne peux même pas vousen faire un résumé. Mais faites vous plaisir en le visionnant.

5eme Art

Nom: 
Hayette EL MANSOURI
adresse: 
France
Contenu: 

J'ai eu le plaisir de rencontrer hayette rapidement dans son bureau à la salle des sports à Vandoeuvre. Je ne connaissais pas du tout cette association de danse. Elle m'a contacter suite au départ d'un salarié de l'association qui s'occupait de filmer ses galas et d'en faire un montage vidéo.

Je ne sais pas du tout comment mon numéro de téléphone a pu atterir là-bas mais j'ai proposé mes compétences bénévolement pour le transfert du film. Transférer un film sur DVD fait parti d'une mes compétences. C'est facile, sans que cela me prenne du temps alors oui, j'ai fait le transfert de son gala que je vous propose de regarder exclusivement sur maxevilleTV.

La mairie oublie les mariés...

Texte: 

A Vandoeuvre-lès-Nancy, des futurs mariés se sont heurtés aux portes closes de la mairie. Qui les avaient oubliés...

Nancy. «Je plaisante aujourd’hui, mais j’en ai pleuré le jour même», reconnaît Simone de son nom d’épouse Boureau.... Un nom qu’elle savoure tant il a fallu se battre pour le porter. La mésaventure de ce couple vandopérien est folle... presqu’incroyable !

Inédite de mémoire collective.

Simonne Husser et Jean-Charles Boureau, tourtereaux quinquagénaires souhaitaient officialiser leur situation. Bans publiés, date arrêtée, réservation effectuée pour le banquet d’après noces, coiffés et habillés, ils se présentent, comme convenu le 18 janvier à 14 h à la mairie de Vandoeuvre. Entourés de 16 proches venus partager ce moment de félicité. Oups, tout ce petit monde se casse le nez sur la porte de l’hôtel de ville, fermé!!!

Le gardien alerté leur demande ce qu’ils veulent : «Se marier», répondent les amoureux. Comment ça, vous marier, mais aucune cérémonie n’est prévue aujourd’hui, assure l’homme. «J’ai cru que c’était une blague», reprend Simone. Ni une, ni deux, la fiancée fonce à son domicile chercher son attestation. L’adjojnt est appelé à la rescousse. Il confirme au téléphone qu’aucun mariage ne figure à l’ordre du jour, leur fixe un rendez-vous le lundi suivant pour éclaircir cette drôle d’histoire.

«Il nous a conseillé de faire la fête comme nous l’avions prévu», relate Simone. Un rien interloquée. Suite des courses ? «C’est ce qu’on a fait. On est allés au bowling puis dîner dans une auberge à Lémainville. Un mariage à l’envers, quoi», reprend celui qui est devenu son mari depuis. «Quand même, ce n’est pas pareil», ose à peine Simone.

Le lundi 20 janvier, à 8 h, les futurs époux ont rencontré l’adjoint ,Jean-Paul Bernard. Remontés comme des coucous, on les comprend. L’élu s’est confondu en plates excuses. Oui, oui, oui, l’erreur est bien du fait de la mairie. L’officier d’état civil leur a proposé une nouvelle date. Mais Jean-Charles, chauffeur de bus à la ville de Nancy, avait déjà posé ses congés... Qu’à cela ne tienne, Jean-Paul Bernard les a unis dans la foulée. Avec deux témoins de circonstance, les leurs nétaient plus là. Et pour cause.En cinq minutes, c’était fait. «A 8 h 25, tout était terminé». Le mariage a été célébré quasi à la sauvette. Mais l’honneur est sauf, le couple a pu convoler en juste voyage de noces, très officellement mari et femme. «Tout est bien qui finit bien mais imaginez qu’on ait prévu 200 convives et un mariage religieux ?».

Le maire de Vandoeuvre, Stéphane Hablot tout en reconnaissant la boulette,le nom des futurs mariés aurait été barré par erreur du registre, insiste sur le fait que c’est bien la première fois que la ville manque à son devoir. «L’adjoint était prêt à venir rattraper le coup mais le directeur général des services, par prudence, a préféré s’assurer que les bans avaient bien été publiés, que leur situation était en règle, on ne sait jamais. Et il était impossible de le faire pendant le week-end». Il déplore l’avatar, mais un peu tard. Jure que des solutions seront mises en place pour que cela ne se reproduise pas.

 

Hausse de TVA : 60 chevaux place Stanislas

Texte: 

J'ai déjà posté un article sur ce sujet mais suite à un problème informatique sur le site, cet article est inexistant. Aussi, je le replace de nouveau parce que ce n'est pas tous les jours qu'on voit défiler des chevaux en pleine rue qui si dirigent vers le centre ville pour manifester sur la hausse de la TVA.

Article de l'est républicain

Nancy. Près de 60 cavaliers se sont rendus mardi, en fin d’après-midi, devant la préfecture de Meurthe-et-Moselle, à Nancy. Le groupe qui s’était donné rendez-vous au centre équestre Drouot à Vandœuvre, a rallié le centre-ville à cheval. Une opération pilotée notamment par Laurent Crémaschi, un professionnel vosgien de l’équitation qui a entrepris d’aller à cheval jusqu’à Paris pour protester contre l’augmentation de la TVA sur les centres équestres. Le taux appliqué à la filière équestre devrait passer de 7 à 19,6 % au 1er janvier 2014. Inévitablement, les professionnels de l’équitation répercuteront cette hausse sur le public. Après une halte devant la préfecture et un « tour d’honneur » place Stan, une délégation a été reçue par le directeur de cabinet. Les manifestants ont ensuite regagné leur point de départ à Vandœuvre, sous escorte policière.

ACB54

Nom: 
madjid harchaoui
adresse: 
2 rue des fabriques
54000 nancy
France
Contenu: 

Je vous présente l'association culture berbère de meurthe et moselle dont j'ai fait la connaissance lors de la nouvelle année berbère en 2012 à la salle de fête de vandoeuvre. Cette vidéo est un extrait du concert de Allaoua dont j'ai fait la captation en début d'année. Sur cette vidéo, linda une bénévole de l'association vous explique les différents activités possibles au sein de l'association.

J'ai visité le site de l'acb54 mais la fiche de l'association n'est pas à jour car l'assemeblé générale date de 2001-2002 ainsi que les membres du bureau. Aujourd'hui je sais que Madjid est le président car je l'ai rencontré à plusieurs reprises. Une fois c'était à une réunion pour le conseil de développement de la ville neuve de charles 3, un autre dossier que je suis depuis un an et dont vous pouvez suivre sur la rubrique charles3.

Il me semble que Madjid a souhaité avoir une vidéo des activités de l'association mais vu mon emploi du temps, cela va être difficile de le réaliser. C'est pourquoi, je vous propose aussi une vidéo de l'association que j'ai repris à partir de leur site.

Pages