Welcome Visitor:

Avis de décès de Daniel Jacob

Onglets principaux

Texte: 

 

C'est une très grande tristesse que j'ai appris le décès de Daniel Jacob. La première fois que je l'ai rencontré, il faisait parti de l'équipe de "maxéville un nouvel élan" lors d'une manifestation sur Maxéville centre en 2008, il était déguisait en clown et faisait l'animation.

Ensuite, il a quitté l'équipe de "Maxéville un nouvel élan" pour créer le MIG "Max Inter- Génération" pour dynamiser Maxéville sur le plan de l'animation et tenait également un blog pour relater ses coups de gueules et informer les les habitants sur les différentes manifestations de la commune.

J'ai participer à ses nombreux événements : sortie vélo, thé dansant, inauguration salle Leclerc, et bien d'autres.

C'est toujours attristant d'apprendre le départ d'une personne qu'on apprécie, qu'on connaît, qu'on a partagé le même objectif. On s'était donné rendez vous en septembre pour établir un projet sur l'animation de Maxéville.

Parfois, il prenait de mes nouvelles par mail quand je ne pouvais pas venir au conseil municipal.

Au revoir Daniel

Commentaires

Ajouter un commentaire

Articles similaires

Solidarité sur la place de l'Alzette face à la pluie verglaçante.

Texte: 

La météo avait annoncé une pluie verglaçante dans la nuit du samedi à dimanche, et c'était le cas car nous avons eu des amis qui sont partis de la maison à une heure du matin. Je vous rassure tout de suite, ils ont réussis à renter chez eux. Le dimanche matin, normalement cela sert à faire la grasse matinée, mais dès dix heures, j'entendais gratter, gratter encore et encore. Qui peut faire du bruit à cette heure-ci ? Ma voisine d'en face, que je ne citerai pas le nom pour garder l'anonymat, était en train de gratter le sol.

Le temps de prendre mon petit déjeuner, de me préparer, il est déjà onze heures. je sors ma pelle et rejoins l'équipe de la place de l'alzette. Je trouvais ridicule de gratter le sol, vu que c'est le travail de la saleuse. Elle est passé mais je n'ai pas vu un grand changement après son passage excepté un aarrosage de sel.

Bref, comme le sol était recouvert d'une couche de 1 cm d'épaisseur de glace, et que je devais utiliser ma voiture malgré les recommandations de radio france bleu lorraine de rester à la maison, je me suis mis à enlever cette couche de glace.

Petit à petit, chaque voisin a rejoint la place comme vous pouvez le voir sur la vidéo. Et c'est normal vu le boucant que je faisais avec ma pelle. Il n'y a pas de raison que je sois le seul à être réveillé par le bruit. On remarque aussi dans la vidéo que les femmes savent manier la pelle.

Entretien avec Henri BEGORRE, Président du Partenariat Français pour l'Eau

Texte: 

Entretien avec Henri BEGORRE, président du Partenariat Français pour l'Eau

Le Partenariat Français pour l’Eau (PFE), association loi de 1901, est une plateforme d’échanges française sur la gouvernance et la gestion des ressources en eau qui contribue à mettre l’eau à l’ordre du jour de l’agenda international.

Interviews réalisées lors de la conférence "l'eau en partage", le 12 novembre 2013 à Nancy.

A quoi sert le partenariat français pour l'eau ?

 

 

 

Bouger pour octobre rose 2014

Texte: 

 

Pendant que ma femme courait les magasins pour habiller notre fille, je suis allé à la place carrière pour trouver les 70 personnes de Maxéville inscrites à "courrir pour octobre rose".

En arrivant sur la place Stanislas, il y avait encore les jardins éphémères de Nancy, et lorsque je suis arrivé à la place carrière, je ne pensais pas y voir autant de monde. Comment vais-je trouver les participants de Maxéville. Quand au loin, une main avec un panneau "Maxéville" s'agitait, c'était Romain Miron. La pluplart de l'équipe municipal de Maxéville était présente à ma grande surprise.

Avant le départ de la course, un échauffement était nécessaire, et la place de la carrière fût complètement remplie par les 5000 femmes. J'ai rencontré des connaissances. Malheureusement, la sono n'était pas assez forte pour que la voix puisse atteindre les extrémités de la place. En plus de mon côté, l'enceinte a cessez de fonctionner.

Après le quart d'heure d'échauffement, l'ancien maire André Rossinot à donné le coup d'envoie. Je suis rester un peu pour voir si l'équipe municipal de Maxéville a pu terminher le parcours. Je confirme mais n'ayant pas pu prendre à temps des photos car çà défilait rapidement.

L'épineux problème de circulation

Texte: 

Suite aux conseils de quartier la mairie a souhaité organiser dans le cadre de la participation citoyenne des ateliers thématiques et géographies. Le dernier en date s'est déroulé à la salle du parc en présence d'une vingtaine de Maxévillois, de quelques élus (Jacqueline Ries, Annie Delrieu, Alain Simon, Bruo Guillaume et Michel Bonamour) et de Frédéric Rynkievicz chef de pôle en mairie.

L'atelier portait sur la problématique de la circulation et du stationnement dans le quartier Solvay. Pemier sujet abordé: les invicilités et dégradations dans le parking colelctif Batigère du 16 rue de Lorraine. Autre sujet récurrent, les vitesses excessives d'où l'insécurité pour traverser ou circuler à vélo.

"Le passage piéton devant l'entrée du cimetière est d'ailleurs devenu dangereux", glisse Annie Neyhouser. Les riverains ont évoqué les stationnements anarchiques :rue de Lorraine, devant le square marcellaage, aux abrods de Marvingt au moment des matchs. un habitant se plaint de ne même plus pouvoir ouvrir son portillon et pour sortir la voiture n'en parlons pas. Christelle Munier, responsable de la police municipale présente pendant toute la réunion a pris des notes et rappelé aux Maxévillois qu'ils doivent dénoncer le moindre méfait pour qu'il soit pris en compte et pour que la police puisse intervenir. Elle a précisé que la police municipale ne verbalisait qu'après un premier avertissement sauf si le stationnement est gênant dans ce cas la sanction est automatique. Dans les zones 30 la police municipale ne verbalise en général que si la vitesse dépasse 20 km/h au dessus de la limite autorisée. Les élus ont annoncé la création d'une zone bleue permettant un stationnement temporaire de 1h30 au-dessus du cimetière ainsi d'une reflexion pour définir toute circulation dans le quartier. Un comptage en cours va permettre de présenter un premier diagnostic aux habitants. Rue de Lorraine deux coussins berlinois vont prochainement être installés.

Le grand sauvoy vers une fusion avec regain

Texte: 

le garnd sauvoyL'association du Grand-Sauvoy, qui fêtera dans quelques années ses 100  ans, ne manque décidément pas de vigueur malgré la conjoncture qui inquiète les associations de solidarité.

Gérard Berbain et Rodolphe Brodt, respectivement président du Grand Sauvoy et de Regain 54, ont présenté leurs voeux devant une belle assistance. L'optimiste dominait la présentation de leur plan d'actions et de leurs activités nouvelles, puisque le rapprochement se confirme et qu'il pourrait rapidement se concrétiser par une fusion. Rien ne les obligeait sinon bien convergences dans leurs missions.

"Pour l'heure, nous nous dirigeons vers direction générale commune en attendant les résultats de l'audit qui est en cours" a confirmé M.berbain qui a souhaité une bonne année aux salariés,adhérents, administrateurs, élus et partenaires heureux de se retrouver dans la salle Haltebourg du château.

Premières confirmations de se rapprochement : le transfert de l'Atelier, le restaurant de l'application de l'avenue du Général-leclerc qui s'installera sur le site du Sauvoy dès que le bâtiment Saint-François sera rénové (1.3 million de travaux financés en bonne partie par le fonds social européen).

Outre l'hébergement d'urgence, le Grand-Sauvoy lutte contre les exclusions en favorisant l'accès, à l'emploi et au logement. L'ouverture de cette activité de restaurantion, prévue pour 2016, est  un pari sur l'avenir, "avec la construction du Centre des Mémoires voisin et les zones d'activités toutes proches, il y a des raisons d'y croire."

Mais il faudra relever le défi. Le président Berbain a aussi évoqué lapension de familles qui a accueilli ses premiers résidents dans le Toulois, l'activité de récupération des vieux cartons...Autres challenges à relever : la pérennisation de l'Entre-Deux, le restaurant d'insertion qui a bien démarré sur Tomblaine, les chantiers d'insertion qui se développent en Moselle donnant une dimension désormais régionale au Grand-Sauvoy. Que de pain sur la planche !

Une façade très républicaine

Texte: 

Moment hautement symbolique, vendredi 27 février 2015, pour la nouvelle municipalité qui inaugurait la devise républicaine Liberté égalité Fraternité, apposée sur le fronton de l'hôtel de ville.

"Personne, jusqu'ici, n'avait pensé à les inscrire sur le fronton de notre mairie. Nous sommes donc très fier parce que ces trois mots ont beaucoup de sens actuellement avec les attaques dont nous sommes la cible et les événements douloureux que nous venons de subir" a expliqué le maire, Christophe Choserot, avant qu'une Marseillaise, aux accents très jazzy, n'accompagne l'émotion qui parcourait les officiels, la majorité des élus,les porte-drapeueax de l'association locale des anciens combattants et les quelques habitants.

La cérémonie s'est poursuivie sur le parvis de l'hôtel de ville autour d'un vin d'honneur. En tous cas, tout le monde semblait apprécier l'attention toute particulière portée à la réalisation très originale de la plaque. Sa conception a en effet été confiée à deux élus, Didier Bonhomme, qui a dessiné les lettres en s'inspirant d'une caligraphie allemande ancienne, et Alain Simon qui a démarché les entreprises (la société Honoré pour la découpe au laser qui a pris 6 minutes parait-il, et la maison Licorni, métallier à Champigneulles pour la finition).

Illuminée en soirée et visible depuis la rue de la République, elle s'impose avec ses belles dimensions de 1.5 sur 2 mètres et donne un joli cachet a frontispice de la mairie.

Article de l'est républicain

 

La dynamique solaire de Vautrin

Texte: 

On se posait des questions quant à la pérennité des panneaux photovoltaïques posés par l'ancienne municipalité sur la toiture du gymnase Vautrin.

Un état des lieux vient de livrer ses conclusions. Un premier bilan un an après l'installation. Rappel des faits : dans le cadre de son engagement pour le développement durable, Maxéville a décidé en date du 23 avril 2012 de concéder à une entreprise l'installation et l'exploitation de panneaux photovoltaïques sur la toiture du gymnase.

Cette opération menée en partenariat avec le Grand Nancy, qui a fourni à la commune une assistance d'ingénierie eu égard aux opérations déjà lancées sur l'agglomération, a été confiée à la société Hervé Thermique : 122 m2 de capteurs photovoltaïques fabriqués en Allemagne ont été posés, tous les travaux ont été financés par l'entreprise.

L'électricité produite équivaut à la consommation annuelle du groupe scolaire Vautrin ! Cette concession prévoyait une installation et une exploitation à la charge du titulaire. La municipalité perçoit une redevance de 328.25 € H.T/an. La concession est signée pour une durée de 20 ans. La ville de Maxéville deviendra propriétaire des installations à l'issue de la période.

Pour le maire M.Choserot, "c'est un beau projet qui engendrera des retombées économiques pour la commune et qui s'inscrit dans une démarche de développement durable et de croissance verte à laquelle je suis attaché pour les Maxévillois et les générations futures";

Le vice-président de la communauté urbaine, Jean-François Husson, ajoutait : " Les installations photovoltaïques font parties des technologies innovantes à developper. C'est un bel exemple à Maxéville d'un partenariat réussi entre collectivités et entreprises pour répondre aux enjeux et défis de la transition énergétique. Le Grand-Nancy a étroitement oeuvré auprès de la commune pour analyser le potentiel photovoltaïque de ses bâtiments, et permettre la concrétisation de ce projet."

Quel est le bilan énergétique un an après la pose de ces panneaux photovoltaïques sur la toiture du gymnase ? Voici quelques données recensées sur les quinze premier mois de fonctionnement : énergie cumulée : 18 385 kWh (soit une moyenne mensuelle de 1 225 kWh)

C02 évité : 5.516 kg soit une moyenne mensuelle de 368 kg. Par temps nuageux (mardi 31 mars par exemple), la puissance nstantanée était de 1.524 W.

Article de l'est républicain