Welcome Visitor:

Travaux sur la cascade

Onglets principaux

Texte: 

Articles similaires

La salle de musculation restaurée !

Texte: 

Jeudi 6 février à 18h30 avait eu lieu une réunion entre les usagers de la salle de musculation du Complexe Léo Lagrange et Monsieur le Maire Henri Bégorre et Jean-Pierre pour une mise au point sur l'équipement de cette salle suite au courrier collectif que j'ai envoyé au Directeur de la MJC et le Maire.

Sans mettre en cause le personnel de la commune, nous avons indiqué que la salle se dégradée et qu'il manquait quelques équipements sportifs pour exercer corectement ce sport qui réunit chaque jeudi soir de 19h à 20h30, douze adhérents. Que cette salle étati fréquenté certainement par d'autres utilisateurs que les adhérents de ma MJC, et qu'ils prenaient pas soin du matériel. Après une bonne demi-heure de discussion, où chaque partie a pu s'exprimer sans retenue,il est convenu d'apporter au fur et à mesure des améliorations sur la salle tant sur le plan de l'équipement tant sur le plan d'utlisation. D'ailleurs, on peut voir sur les photos que j'ai poster sur mon compte facebook, que Jean-Pierre a été très réactif pour restaurer la salle ainsi que la remise en état des équipement défectueux.

Cette réunion était dû au fait que le responsable hiérarchique n'était pas au courant de nos soucis, ainsi Martine et Jean-Pierre ont appris la nouvelle directement par Monsieur le Maire ce qui n'est pas du tout conforme au protocole. Alors bien entendu, ça peut provoquer un quipropro qui s'est vite résolu suite à cette mise au point. Nous avons tous indiqué au Maire que le personnel n'était en rien coupable en quoi que ce soit, que leur travail était très satisfaisant. Il fallait simplement leur tenir au courant de nos problèmes. Et qu'ensuite, les informations étaient remontés à la hiérarchie supérieur.

Conclusion, je ne serais pas le prochain schwarzenneger malgré mes trois ans d'inscription, je pense que je peux encore m'insrire durant dix avant de pouvoir être un chipendale.

Arche de Noël à Maxéville

Texte: 

Durant le week end du 18 et 19 octobre 2014, à la salle du parc, les bénévoles de l'association "L'Arche de Noël et l'arbre de Noé" a organisé sa brocante au profit d'enfants défavorisés.

La présidente Marie-Christine Debet que j'ai eu le plaisir de faire un interview an 2009 s'est de nouveau prêter à cet exercice de parler devant une caméra pour notre webtv. La salle du parc derrière la mairie était remplie de divers objet, chacun pourra trouver son bonheur.

En discutant avec la présidente, elle m'informe que l'association existe depuis presque 20 ans, la moitié de mon âge. Profitant d'une manifestation d'octobre rose dans le parc de la mairie avec une séance de Qi Gong, il y eu beaucoup de monde. Le beau temps était même au rendez-vous. 

Une anecdote qui n'a rien a voir avec l'évènement, c'est le téléphone portable de Marie-Christine qui a d'ailleurs passé sa journée à donner des coups de téléphones pour informer de la brocante. Je l'ai relayer sur mon compte facebook et sur mon site internet. C'est un téléphone énorme par rapport à sa main, forcément c'est un galaxy note. 

Je lui ai fait la réflexion car je trouvais marrant comment elle le portait pour téléphoner.

 

Partenariat positif pour le périscolaire à Maxéville

Texte: 

 

Plus de 90 % d'inscrits, 43 ateliers par jour, 157 par semaine. Les nouvelles activités périscolaires ont apparemment pris leurs marques sur la commune.

Lors du dernier conseil munlicipal les élus ont unanimement reconnu l'énorme travail de réorganisation réalisé par Bernard Ricci maire adjoint, et les équipes concernées."Si les enfants en sont les premiers bénéficiaires, ce dispositif a autorisé les rencontres de mondes professionnels différents et les partages d'expériences" explique ce dernier qui cite volontiers pour expliquer la réussite de ce dispositif le partenariat avec l'Espé (école supérieur du professorat et de l'éducation) laquelle a mis au service de la ville de Maxéville les compétences des formateurs de l'Espé dans un souci de complémentarité des temps éducatifs.

Ainsi dix enseignants de l'Espé encadrent plus d'une quinzaine d'étudiants de l'Espé qui mettent en oeuvre des activités périscolaires en prologement des disciplines enseignées à l'école (jeux mathématiques, fabrication de technologie, sciences).

Du point de vue des enseignants ces expériences sont très positives pour les étudiants en formation. Pour l'UFCV qui gère les activités les rencontres entre animateurs professsionnels, bénévoles, membres d'association engagés et étudiants sont très enrichissants. Le maire a rappelé les grands principes qui animent ces NAP sur la commune: gratuité et diversité des activités autour de grands parcours: je me cultive, j'appréhende le monde, je m'exprime, je m'éveille à l'art, je suis bien dans mon corps et je suis un futur citoyen.

Quartier Darnys : les habitants attendent le bus

Texte: 

Les ateliers de quartier thématique ont repris dans le cadre de la démocratie participative mise en place par la nouvelle municipalité. "On est à l'écoute des habitants et ils apprécient", ont précisé Jacquelines Ries, Olivier Pivel et Alain Simon, les élus présents à l'école Moselly où se déroulait la réunion de travail.

Ils ont tout d'abord annoncé que la campagne de lutte contre les déjéctions canines entrait dans sa seconde phase, précisant que tout flagrant délit de non ramassage sera passible d'une amende de 35 € à partir du 9 mars. Christelle Munier, responsable de la police municipale, a indiqué que des sacs à crottes étaient disponibles en mairie, dans les commerces et les gymnases de la commune. Les élus ont assuré que des aménagements autour du stade Darnys (banc, aire de jeu..) étaient en refléxion.

Quant à l'écurie, elle est toujours mise à disposition de Chrysol Dupont l'ancien cocher de la calèche, lequel attend une réponse du Grand Nancy pour ses projets autour du cheval. Les habitants du quartier et de la rue Henry-BRun ont surtout pointé du doigt le réseau de transport en commun (lignes 10 et 9) mais la ville de Maxéville qui essaie de défendre leurs intérêts à la CUGN n'a pour l'heur pas de réponse positive à leur donner. Une pétition circule toujours, les habitants se sentent isolés. Ils aimeraient que le terminus de la ligne 10 soit prolongé juqu'au Tamaris pour avoir une correspondance avec laligne 9. Car c'est actullement une vraie galère pour les enfants scolarisés et pour les parents qui ont besoin de se rendre au centre de Maxéville ou à Auchan la Sapinière.

Article de l'est républicain (hervé)

 

La douceur de vivre du Haut-des-Vignes

Texte: 

Une habitante du quartier explique que le Haut-des-Vignes a été crée en 1966 pourl loger provisoirement les employés de la DDE.

"On est bien dans cet ensemble de 28 logements gérés par MmH avec 4 entrées où une bonne partie des habitants a pu acquérir leur logement leur logement pour devenir propriétaire". Bienvenue à la périphérie de la commune en lisère de forêt où il fait visiblement bon vivre.

"La nouvelle municipalité a mis en place la participation cotoyenne pour échanger avec vous, connaître vos préoccupations quotidiennes et faire ensemble pour avancer" a expliqué Jacqueline Ries, maire adjointe, qui animait la réunion de quartier à la salle de la Justice, jeudi soir, avec Delphine Joncquart, conseillère municipale, Vincent Pierron, des espaces verts et du cadre de vie, Serge Pariset de la ppolice municipale, Frédéric Rynkievicz, chef de pôle en mairie et Céline Roussel, pour la participation.

Jacqueline Ries s'est félicitée de voir autant de participatants plein de bonnes volontés. La mairie a pris bonne note des demandes et des attentes : aire de jeux à entretenir, incivilités des quads et motos avec l'arrivée de beaux jours qui font un vacarme devant l'immeuble, problèmes de circulation et de stationnements...

La police municipale a indiqué qu'il fallait les prévenir ou faire le 17 en cas de nuisances, que l'anonymat était de toute façon de rigueur. "On ne peut pas intervenir si nous ne sommes pas au courant", explqiuait Serge. La municipalité a indiqué qu'elle faisait pression à la CUGN pour qu'une desserte de transports en commun passe au moins par Marvingt et le quartier Solvay.

On a appris qu'une réunion sur la fibre aurait lieu début mai. Autre bonne nouvelle : les habitants se disent prêts à relancer un repas de quartier ou une fête des voisinsArticle

Article de l'Est républicain

 

Faites du vélo

Texte: 

Les membes de l'atelier vélo de Maxéville se sont réunis cette semaine à la salle de la Justice. Ils ont bien l'intention de créer une association dans les semaines à venir.

Une association qui ferait la promotion de la pratique du vélo en ville sous toutes ses formes. Manifestations festives, balades vélo mensuelles, réflexions pour l'élaboration d'un plan mobilité vélo sur la commune voire pour favoriser la créatin de nouvelles bandes cyclables, actions diverses et variées. Né sous l'impulsion de la municipalité dans le cadre de la participation citoyenne, l'atelier rassemble des fondus de la petite reine qui font du vélo une pratique de loisir ou un moyen de transport alternatif dans leurs déplacements quotidiens (travail).

Bruno Guillaume et Didier Bonhomme conseillers municipaux sont les ardents défenseurs du vélo en ville. Le grope est sur le point de signer une convention avec Dynamo qui recherche des locaux de stockage de deux roues à recycler. Pourquoi ne pas profiter des locaux disponibles sur les anciennes Brasseries, l'association aimerait y tenir un atelier de réparation régulière, les jeudis par exemple à l'heure du marché. 

Des balades mensuelles vont être organisées, deux circuits d'une dizaine de kilomètres ou d'une vingtaine de kilomètres seront proposés pour satisfaire les balades en famille. La prochaine est fixée le 14 mai à 14h30 elle s'élancera en direction de l'étang de Brin-sur-Seille avec une pause pique-nique. Auparavant il y aura un atelier de réparation de vélo ouvert à tous le 25 avril de 14h à 17h dans le parc de la mairie, un autre en juin sur le quartier Champ-le-Boeuf (la date sera connue ultérieurement).

A l'occasion de la Fête des Fraises le 13 juin de 10h à 12h une exposition de deux-roues rigolos (vélos couchés, vélos électriques) sera organisée. Le groupe aimerait aussi mettre en place un pédibus pour l'école Vautrin l'an prochain.

Article de l'est républicain