Welcome Visitor:

Mamma mia à Maxéville

Onglets principaux

Texte: 

Ce samedi, je suis allé au Zénith de Nancy qui est situé sur le plateau de Maxéville pour prendre quelques photos du spectacle de mamma mia mais je n'ai pas pu prendre les photos du spectacle car je suis resté uniquement pour la présentation du véhicule ASX de chez Mitsubishi.

Je trouve que c'est dommage de disposer d'un zénith et de ne pas avoir une large programmation sur ce site. J'ai rencontrer rapidement le direteur du zénith mais comme les gens commencaient à arriver pour la séance de 15h je n'ai pas pu proposer une participation vidéo de mon association. J'aurais pu ainsi faire un reportage sur chaque événement du zénith. C'est promis quand je serais à la retraite j'aurais plus de temps ou alors il faut que je forme une personne pour cela.

J'ai déjà tenté l'expérience mais sans résultat car on ne s'improvise pas caméraman et journaliste en même temps sauf moi. En repartant du Zénith, je me suis arrêter sur le chantier de la futur salle de fête de Maxéville. ET ej trouve que les travaux n'avancent pas rapidement depuis ma dernière visite au mois d'août. Je voulais prendre des photos pour avoir un historique mais à quoi bon, il y a vait des grillages et j'étais trop bien habillé pour me salir et passé au dessus du grillage au risque de me faire mal.

 

Articles similaires

Stephen MERET un cinéaste de Maxéville

Texte: 

Suite à l'article du blog de Daniel sur le réalisateur Stéphane MERET dont le film "rumeurs" est diffusé à Lunéville, je vous présente l'interview que nous avons pu faire. C'es notre vice-président Maitry KETAVONG qui a effectué l'interview.

Venissage exposition "En regard" Le préau à Maxéville

Texte: 

Jeudii 6 février 2014 à 18h00 avait lieu le vernissage de l'exposition "En regard" de Françoise Chamagne et de Sophie Chazal, du 06 au 26 février 2014 au Préau à Maxéville. Ne me demander pas de faire un interview des artistes car j'ai proposer aux artistes mais elles ne se sentaient pas à l'aise face ç une caméra.

Je ne connais rien à l'art, je n'ai aucune connaissance mais cela ne m'a pas empêcher d'y aller puisque j'ai reçu une invitaion. Le préau propose depuis de nombreuses années une expostion une fois par mois. La dernière fois que j'y suis allé, c'était pour "tous à table".

A ma grande surprise, il y avait aussi des membres de l'équipe "Maxéville Ensemble et Autrement" qui n'était pas venu dans le cadre de la campagne municipal mais de simple spectateur suite aussi à une invitation.

Par respect au courrier que je reçois, dans la mesure où je peux être présent, je répond présent à l'invitation, ce qui fût le cas. Il y avait aussi Monsieur le Maire qui m'a indiqué que la commune a déjà travaillé avec l'artiste Françoise Chamagne dans le passé.

Il aurait fallu une personne compétente pour expliquer leur travail. A défaut, j'ai pris le fascicule disponible à l'entrée, et je l'ai scanné pour vous.

Album Photo du vernissage disponible en cliquant sur le la photo

Une séance de Qi Gong au parc de la mairie de Maxéville

Texte: 

Samedi 18 octobre 2014 , au parc de la mairie de Maxéville avait lieu une séance de Qi Gong, mais qu'est donc ? Ne sachant pas ce que c'est, j'ai posé la question à Didier Bonhomme qui a initié cet exercice physique au quarantaine de personnes présentes à partir de 10h.

Avec une musique douce, calme et très reposante, Didier donne des indications sur les mouvements à exécuter tout en surveillant que personne ne fasse des gestes trop brusque qui pourraient être douloureux. Et c'e n'est pas le but recherché. Ce fût donc une très bonne séance d'initiation, il serait même judicieux de le développer dans le parc de la mairie, en fonction bien évidemment du beau temps. Un rendez vous mensuel que pourrait se donner les citoyens.

Je suis persuadé que c'est bénéfique pour le corps, c'est pourquoi les chinois le pratiquent quotidiennement. 

Le Qi Gong se différencie principalement du tai-chi par la place prépondérante qu’il accorde à la maîtrise de « l’énergie vitale ». En effet, le mot Qi, dans Qi Gong, désigne le flux énergétique omniprésent qui anime toute chose, et qui est l’un des concepts fondamentaux de la Médecine traditionnelle chinoise. Gong voulant dire travail ou entraînement, le Qi Gong est une pratique qui consiste à entraîner le Qi, c'est-à-dire le mobiliser, le renforcer, l'accroître, l'épurer, l'équilibrer et le faire circuler harmonieusement dans le corps et l'esprit.

Atelier circulation à Maxéville

Texte: 

La réunion de "l'atelier circulation" a débuté par une présentation par Alain Simon, conseiller municipal, du rapport commandé par la mmunicipalité concernant le comptage des véhicules et les relevés de vitesse au centre-ville. 

Plus de 4 000 véhicules empruntent la rue de la République chaque jour. Globalement les vitesses sont respectées sur l'ensemble de la zone 30 sauf dans la partie haute de la rue République. On a appris que Pièces Auto 54 avait engagé un nouveau recours contre la procédure d'expropriation ce qui freine les projets envisagés sur le secteur (voirie, parking d'interconnexion). Olivier Pivel, adjoint déléué à l'urbanisme, a présenté le projet de maison médical (Maison Dupuis) indiquant que l'ouverture était prévue pour le second semestre 2017 :" Un cabinet médical ouvrira au rez-de-chaussée, il comprendra des infirmiers, médecin, orthophoniste, kiné...Une salle commune est prévue.".

Des permanences en mairie seront proposées pour les personnes intéressées par ces logements adaptés aux personnes âgées. Les grandes lignes du projet d'aménagement et de sécurisation du carrefour devant la mairie sont connues : création d'une plateforme surélevée munie de codes couleurs, trottoirs élargis, suppression du tourne à gauche, création d'une bande cyclable...Jacqueline Ries, adjointe au maire déléguée à la participation et au cadre de vie et Céline Roussel, mission participation citoyenne, ont annoncé que le flagrant délit de non-ramassage des déjections canines serait verbalisé à partir du 9 mars (35€).

On estime qu'il y a 800 chiens sur la commune. La commune prévoit de distribuer 40.000 sac par an. Outre les distributeurs, on peut s'n procurer en mairie, dans les commerces, pharmacies et dans les gymnases de la ville. Autre point noir, les conteners à poubelles qui encombrent les trottoirs. Les élus ont annoncé que le marché des producteurs locaux prendra ses quartiers aux Brasseries tous les jeudis de 16h à 19h, à compter du 2 avril 2015.

Le MIG en plein boum

Texte: 

Ambiance de discothèque samedi après-midi à la salle du parc. Ils ont tous pu danser et s'amuser sur un large panel de musiques choisies par eux.

La mini-boum enfants offerte aux jeunes Maxévillois a tenu toutes ses promesses grâce à l'organisation aux petits oignons de Jean-Christophe Guenichon et de sa sympathique équipe, Christian, Marie-Thérèse et Jiji le clown.

Une quarantaine de 10-14 ans ont participé à l'animation. Les mamans avaient même gentiment apporté de délicieux gâteaux concotés par leurs soins tandis que l'association Max'Inter-générations vendait des boissons à petits prix. Aux platines, Cricri le disc-jockey diffusait des musiques actuels à leur goût et notamment du hip-hop ou des tubes que l'on entend sur les meilleurs dancefloor.

Le MIG prépare évidémment d'autres rendez-vous pour les enfants qui seront informés ultérieurement mais aussi une fête polonaise dans le parc, le 9 mai, puis le barbecue des Amis du Parc le 17 mai et quelques thés dansants qui seront organisés à la salle des Carrières avec Radio caraïb Nancy mais les dates ne sont pas encore arrêtées.Le mI

G sera également présent pour la fête des fraises les 13 et 14 juin, une édition inédite car des animations sont annoncées dans les quartiers le samedi ainsi qu'une brocante le dimanche autour du parc. Quant à la fête foraine et des fanfares, elle a été différée à une autre date. Une fête du jeu dans le parc avec la ludothèque est aussi prévue le 6 juin.

Article de l'Est républicain

Aux portes de l'apprentissage industriel

Texte: 

L'opération séduction organisé samedi 4 avril 2015 par le centre de formation des métiers de l'industrie de Maxéville a bien fonctionné. Les jeunes et leurs parents ont défilé toute la journée pour visiter les locaux et découvrir les formations proposées.

"C'était l'objectif de l'Union des industries des métiers de la métallurgie qui s'attache en ce moment à donner une image moderne à l'apprentissage industriel. FIlières qui ouvrent non plus sur des carrires au rabais mais sur des métiers technologiques bien rénumérés et d'avenir. AInsi les visiteurs ont été accueillis devant des stands interactifs, des vidéos très engageantes et dans des ateliers modernes.

Le petit robot humanoïde que l'IUMM présente à toutes ses manifestations a mis l'accent sur l'innovation vantant une industrie du futur. Au premier étage de nombreuses entreprises du réseau renseignaient les visiteurs qui pouvaient directement déposer leur dossier de pré-inscription. Si l'industrie courtise les apprentis c'est qu'ils ne sont pas assez nombreux dans certaines filières (chaudronnerie, soudure...).

Un paradoxe alors que les entreprises ont des postes à pouvoir. Fanny Feller-Noris, directrice du pôle de formation des industries technologieques de Maxéville, se montrait satisfaite de cette seconde journée de portes ouvertes. L'objectif fixé était de 200 nouveaux candidats. Et de souligner que la réalité de l'industrie aujourd'hui est celle des métiers qui recrutent. "85% de nos jeunes diplômés sont embauchés dans les 6 mois", ajoute-t-elle. Les visiteurs ont pu échanger avec les formateurs et les apprentis présents pour promouvoir les formations.

Des méters qui recrutent

Jean-Edouard Louis a parlé de son parcours atypique : "Un Bac S puis un BTS commercial (MUC) avant de me tourner vers l'apprentissage industriel. Je suis en première année de BTS assistances techniques d'ingénieur. La formation au CFAI est très bonne, on nous considère comme des professionnels, il y a une excellence cohésion de groupe. Je travaille en tant qu'apprenti chargé d'affaires chez GNT à champigneulles et je ne le regrette pas, l'entreprise est spécialisée dans la maintenance industrielle. DEux semaines à l'école deux semaines en entreprise. On a déjà un pied dans l'entreprise et ça, c'est une chance".Martial Munier, présiden

t de l'UIMM, Christophe Bouton, chargé innovation et compétences ont reçu Jean-Yves Le Déaut, Christophe Choserot et Jeannine Dougoud du conseil de communauté du bassin de Pompey.

Article de L'est républicain